Hébergement Hotel et AirNnB à Saint Emilion

Au cœur du vignoble appellation Saint Emilion

40 min de Bordeaux le village médiéval de Saint-Emilion situé au cœur du célèbre vignoble bordelais est d’accessible toute l’année.

Cité médiévale chargée d’Histoire perchée sur une colline de rocheuse, Saint-Emilion et son vignoble tirent leur originalité de la pierre calcaire qui a façonnée son identité. selon la légende au VIIIe siècle un moine breton Emilion, natif de Vannes, chercha refuge dans un lieu de retraite appelé Ascumbas (ancien nom de la cité de Saint-Emilion).

Entre le 9e au 19e siècle, ont d’extrait la roche pour édifier l’ensemble architectural de la citée créant ainsi plus de  200 km de galeries souterraines pour créer les blocs de calcaire nécessaire à la construction des châteaux de la région, et surtout la ville de Bordeaux. C’est la caractéristique du sol composé de calcaire qui offre un sol exceptionnel aux vignes de Saint-Emilion.

En 1999, et pour la première fois au monde, un paysage viticole et son village est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO qui considère Saint-Emilion comme « un exemple remarquable d’un paysage viticole historique qui a survécu intact » et qui poursuit son activité de nos jours.

SAINT EMILION, LE VIN

Saint-Emilion doit aussi son côté exceptionnel à sa grande diversité de terroirs. La variété de ses vins s’explique par une diversité géologique remarquable (sol calcaire, argilo-calcaire, graveleux et sableux) et un microclimat parfaitement adapté à la viticulture. Cette combinaison, associée aux soins minutieux apportés à la vigne par les professionnels, offre les conditions idéales de nutrition et de maturité du merlot, cépage dominant. En effet, la variété des vins de Saint-Emilion s’explique également par un savant assemblage de cépages (merlot majoritaire associé au cabernet franc et cabernet sauvignon, ou encore au malbec) qui leur permet de s’épanouir dans une palette de nuances olfactives et gustatives particulièrement appréciées.

La Jurade, confrérie des Vins de Saint-Emilion, fut instaurée en 1199 par Jean Sans Terre, roi d’Angleterre. Ce dernier délégua ses pouvoirs économique, politique et judiciaire à des notables et magistrats de la cité afin de gérer l’administration générale. L’autorité de la Jurade perdura jusqu’à la Révolution Française en 1789 puis en 1948, quelques viticulteurs ressuscitèrent la confrérie. Cette dernière est maintenant porteuse de la notoriété des appellations et organise chaque année la Fête de Printemps en juin et le Ban des vendanges en septembre.

Il n’existe donc pas un mais des vins de Saint-Emilion. Comment les reconnaître ? S’adaptant régulièrement aux besoins de ses nombreux visiteurs, Saint-Emilion est maintenant un lieu majeur de l’oenotourisme.